Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Tour de Livres

L'Empire brisé, tome 3 : L'Empereur écorché - Mark Lawrence

2 Février 2016, 18:44pm

Publié par Valentia

Afficher l'image d'origineTitre : L'Empereur écorché (Emperor of Thorns)

Série : L'Empire brisé (Broken Empire)

Auteur : Mark Lawrence

Editeur : Bragelonne

Catégorie : Fantasy

Date de publication : Mai 2014

 

                Ça fait toujours bizarre d’achever une série et d’avoir à quitter un personnage pour lequel on s’est pris d’affection… Ainsi, après avoir laissé il y a quelques jours FitzChevalerie et son ami le fou en terminant enfin L’Assassin royal, je dis cette fois adieu à Jorg Ancrath en tournant la dernière page de L’Empereur écorché, troisième et dernier tome de la trilogie L’Empire brisé de Mark Lawrence. Et j’en suis un peu triste, car je dois bien avouer que malgré sa multitude de travers et surtout sa moralité très questionnable, je me suis attachée à lui au fil des pages. Mais vous êtes là pour savoir ce que j’ai pensé de ce tome, alors allons-y.

                Tout d’abord, je dois remercier Mark Lawrence pour sa délicate attention envers les lecteurs qui aiment à s’éparpiller : un résumé en une vingtaine de points de la situation telle qu’elle était à l’issue du tome précédent. Et je peux vous dire que lorsqu’on a lu quantité d’autres livres entretemps, une telle entrée en matière est fort appréciable !

                Nous retrouvons donc Jorg à la tête de sept royaumes après sa victoire sur le prince de Flèche, et marié à la jeune Miana, qui est alors enceinte. Mais sept nations ne suffisent pas, et Jorg compte bien sur la Congression à venir pour monter sur le trône d’un Empire qui en serait restauré… En effet, tous les quatre ans depuis la mort du dernier Empereur se réunissent les Cent, à savoir les dirigeants des différents fragments de l’Empire brisé afin d’en élire un nouveau, chacun disposant d’une voix par royaume possédé. Et il se trouve justement que la Garde Dirée vient d’arriver en Renar pour escorter Jorg, ses délégués et ses conseillers jusqu’à Vyène pour accéder à ladite Congression, alors même le Roi Mort régnant sur les terres défuntes lève peu à peu une armée afin de s’emparer du trône par la force.

                En parallèle, nous suivons le périple de Jorg cinq ans auparavant, quelque temps donc avant la précédente Congression, afin de découvrir les secrets des Bâtisseurs et, peut-être, de gagner quelques alliés dans des terres lointaines…

                Je dois dire que j’ai été quelque peu désarçonnée par ce passage incessant d’époque à époque, sans oublier les chapitres dédiés à la nécromancienne nommée Chella, passée à la solde du Roi Mort… Je devais parfois faire un effort pour me souvenir où et quand se déroulaient les évènements relatés, et me souvenir de ce qui avait conduit jusque-là. Je me suis parfois sentie perdue par le trop grand nombre de circonstances accumulées : relations diplomatiques, relations familiales, guerres, nécromancie, fantômes de Bâtisseurs…

                Jorg en revanche ne déçoit toujours pas par sa fourberie, sa malhonnêteté, son amour du sang, tout en dévoilant peu à peu le cœur d’un père capable d’amour. Le personnage est bien construit, et reste fidèle à lui-même jusqu’au bout, sans oublier tout de même d’évoluer. Avec des actions parfois aussi choquantes que légitimes, il parviendra à nous surprendre jusqu’à la fin.

                Alors, bien que ce dernier tome reste un peu en-deçà des précédents, je ne peux pas dire que j’aie vraiment été déçue, et Mark Lawrence prouve encore une fois qu’il a une place bien méritée parmi les meilleurs auteurs de fantasy actuels. 4/5.

 

PS : Si certains doutaient encore que les évènements se situaient dans le futur et que le temps des Bâtisseurs désignaient l’époque actuelle, c’est désormais on ne peut plus clair : les faits sont désignés comme se déroulant environ trois mille ans après la naissance du Christ. 

Commenter cet article

cassie 05/02/2016 16:24

cette saga est dans ma PAL il faudrait que je la lise un jour ;)